On en parlait dans la catégorie dédiée aux nouvelles, aujourd’hui, avec le support numérique, ces vénérables sorciers que sont les écrivains ont tendance à ne plus conserver brouillons et premiers jets qui posent les fondations de leurs bouquins. L’explication est assez simple en soi : on opère nos modifications à partir du fichier Word avec lequel on travaille depuis le début, on ne pense pas à faire du versioning (en vérité on s’en tamponne la nouille).

Je me suis toujours dit que ce serait amusant de voir d’où je suis parti et comment ça a évolué avec le temps, donc lorsque j’opère des rectifications majeures, je crée une nouvelle version du fichier sur laquelle je vais bosser et je laisse l’autre dans son coin. C’est comme ça que je me retrouve avec trois, quatre, cinq versions différentes, non abouties, avant d’avoir un texte épuré des scories et des imperfections.

Desperado

Je vous propose deux brouillons pour Desperado, l’un de février 2013, l’autre de mars 2015 (oui, j’ai mis le temps entre les deux !) avec pas mal de changements entre ces versions, sachant que celle de mars 2015 n’est pas la version finale non plus (cette dernière portant le numéro 9 en 2016, eh oui, que de corrections…). Ça vous permettra également d’avoir un aperçu du roman avant de vous mettre sérieusement à sa lecture.

Desperado – Premier jet – Version 01 – 02-2013

Desperado – Premier jet – Version 04 – 03-2015

Lia

Amis curieux, je vous propose pour Lia ni plus ni moins que le premier jet du chapitre 1, écrit tambour battant à partir de mes bribes de rêve de la nuit précédente. Si ce chapitre est resté plus ou moins tel quel dans son déroulé, pas mal de petites modifications sont depuis intervenues, dont le changement du narrateur en… narratrice.

Lia – Premier jet – 09-2017