Trahi par son employeur après ce qui ne devait être qu’un vol banal chez un riche homme d’affaires, Jacob, petite frappe sans envergure, file maintenant vers Las Perditas, une ville brûlée de soleil où se meurt dans la fange et la poussière une humanité qui n’a que trop vécue.

Désormais seul contre tous, Jacob n’aspire plus qu’à se venger de Miller, l’homme qui l’a dépossédé de tout y compris et surtout de sa réputation. Tout ce qu’il lui reste est ce petit carnet de cuir qu’il a récupéré dans un coffre-fort… Que peut-il bien avoir de particulier, et pourquoi tout le monde se l’arrache-t-il ? Ses pages sont vierges et il ne recèle rien d’intéressant.

Corrodé par le désespoir et dépassé par les événements, Jacob va jeter ses dernières forces dans une lutte incertaine, une lutte où il n’y a rien à gagner sinon peut-être son seul Salut.

A retrouver pour l’instant chez Amazon (vous êtes amateur d’antiquités ? Des brouillons d’époque sont disponibles à la lecture).