Que… Eh ! Mais !…

Bordel, un lecteur ! Oh la vache, ce que je suis content ! Wouhou ! Non attends, ne pars pas !

Je… Je sais, c’est difficile à croire. En fait, c’est carrément dingue mais… Je suis aussi un lecteur comme toi, et je sais pas comment ni pourquoi, mais je me suis retrouvé ici, piégé dans… bah… du papier. Tu te rends compte ? Si c’est pas dingue ça ! Je pourrais le dire à ma famille, personne me croirait. Tiens, d’ailleurs t’y crois pas non plus (je peux te tutoyer ? Merci). D’ailleurs quel type censé pourrait croire un truc pareil hein ? Ah ah… Tu dois penser que c’est une histoire comme les autres, écrite par un fou furieux qui avait cinq minutes à perdre… Bah non ! Là je suis très sérieux et, j’avoue, je suis dans la merde !

C’est même pas la merde, c’est franchement la SUPER merde ! Non mais imagine cinq minutes, t’es là, tu te prépares à dormir, tu fermes les yeux et tu te retrouves ici, dans une page blanche et dans un monde en deux dimensions. L’angoisse totale ! J’ai franchement paniqué là ! De quoi ?… Ah. Tu penses toujours que c’est une histoire hein ? Eh bah non, je suis pas un personnage ok ? Alors respecte-moi un peu : je suis un humain, merde à la fin !

… D’accord, d’accord, fait pas cette tête, je suis désolé (et efface ce rictus de ta bouche, franchement ça me file les boules). Je sais qu’il arrive des trucs dingues dans la vie. Comme des gens qui survivent à des crashs aériens, ce genre de machins. Mais là… C’est presque risible nan ? Se retrouver dans une page de bouquin. Je dois avouer que je serai un type comme toi qui lirait cette mésaventure, je rigolerai bien. C’est toujours marrant de se foutre de la tronche des autres, mais quand ça nous arrive, on fait moins le malin.

Bon, il faut que je me calme… Je dois respirer… Quoi ? Comment je respire dans du papier ?… Très… Excellente remarque ! Je… Bah je sais pas. En fait non, j’ai pas besoin de respirer… Mais c’est un réflexe, tu vois ? Tu peux pas savoir comment c’est bizarre un monde en deux dimensions. En fait, y’a pas de profondeur ici, et je peux me déplacer instantanément d’un bout à l’autre de ma page-prison en pensant aux coordonnées. J’arrive même pas à voir les parties de mon corps, c’est juste horrible.

Enfin voilà ! Je papote, je papote, et je me suis pas encore présenté : Gabriel Laroche, 31 ans, je suis en parfaite santé et pour la description physique, tu ira te brosser, j’ai une nana, c’est bon merci. Je bosse dans une boîte de jardinage, pour être plus précis. Quant à ce bordel qui m’arrive là… Bah comme je te l’ai dis, je suis allé au lit pour dormir et paf ! Je me réveille ici. Pourtant je suis un type clean : je paye mes factures, j’emmerde personne, je bois pas et je fume pas. Alors là, j’aimerai savoir pourquoi cette merde m’arrive. Je sais même pas comment sortir ! Et c’est à peine si j’ai l’impression d’être humain ici… Je mange pas, je bois pas, je me contente d’exister et parler… La vache, merde !

Le truc le plus flippant, c’est que je peux voir ta tronche et entendre les sons de l’extérieur, mais j’ai juste l’impression de me parler à moi-même. Il faut vraiment que je sorte d’ici ! Ma copine va s’inquiéter là ! J’ai aucune notion du temps en plus, aucune idée de combien de temps je suis dans la page.

En fait, je compte juste les personnes qui sont venues me voir depuis… Que je me suis réveillé. Mais le troupeau de lecteurs m’a, dans l’ensemble, pris pour un dingue. Personne n’a pris la peine de dire “oh le pauvre type, c’est terrible ce qui lui arrive, comment l’aider ?”. En fait, les gens avaient juste l’air de passer un bon moment “qu’il est crédible ce personnage ! Quelle histoire originale !”.

Nan mais sérieux, on me prend pour qui là ? Je suis bien vivant, j’ai rien demandé à personne et on me colle dans une page ! Et par-dessus le marché, on vient apprécier mon “histoire”. Bah voyons ! Vous connaissez la non-assistance à personnes en danger ? JE SUIS EN DANGER LA !!! Non sérieux faut m’aider, fais pas comme les autres types qui sont venus. C’est limite l’époque Romaine où les gens venaient voir en riant à l’arène des types en train de s’égorger pour leur plaisir.

En tout cas, je préfère mettre les points sur les “i” : je suis pas là pour rire, ni pour amuser personne. Personne ne m’a inventé, je suis BIEN vivant, j’habite un petit appart’ que j’ai meublé à la sueur de mon front, et on envisage avec Marlène d’avoir un enfant. Ce serait dégueulasse de me priver de tout ça en partant non ?

Bon écoute… J’ai aucune idée de comment sortir d’ici. Et si on cherchait une solution ?…

Parce que j’ai beau me triturer les méninges, je trouve pas. C’est le désespoir total.

En plus j’arrive à la fin de ma page ! Je vais rien pouvoir ajouter de plus. Tu vois l’angoisse maintenant ! Si tu trouves une solution au problème, hésite pas à me le dire en bas, que je puisse lire ou me libérer, on sait jamais.

En tout cas… Je crois que je vais devoir attendre longtemps. Hem hem…